Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les chantiers, picoté par les blés fouler l’herbe menue:

Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds; je laisserai tout baîgner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je penserai à rien:

Mais l’amour infini me montera dans l’âme,et j’irai loin, bien loin; comme un bohémien par la nature; heureux comme une femme.

(Arthur Rimbaud)

0 Réponses à “”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...
| sac à mots